black_panther_comic3.0Si notre société nous pousse à nous identifier à des héros ou autres représentants que nous pourrions prendre comme exemple, il nécessaire de relever que ces personnes ne représentent pas toutes les communautés.

le-feuilleton-de-lété_lassommoir

Au XIXème siècle, alors que le siècle des lumières est révolu, de nombreux ouvrages se voient dévoiler épisode après épisode dans les hebdomadaire, c’est l’équivalent des séries Netflix de l’époque, le choix et la personnalisation en moins. C’est ainsi que les premiers héros sont révélés au grand public qui découvre Zola, Balzac ou Hugo. Certes les personnages dépeint ne pouvaient être qualifiés à des anti-héros, mais ces personnages principaux permettaient aux lecteurs de s’échapper de leur quotidien pour plonger dans monde où il ne risque rien, c’est le héros, leur alter ego qui subit chaque conséquence de ses actes. Le lecteur vit mille fois, s’en sort sans une égratignure, le risque n’existe même plus, la fiction offre tant de possibilité que chacun veut découvrir la suite de cet épisode. Ainsi, le roman ainsi que l’immersion dans la peau d’un autre, lui permet d’avoir une autre vision sur telle ou telle question.

6949421462_4044656c74

Avec une approche plus comique qu’héroïque, la France voit l’apparition de la BD dans les années 1950 avec la création de personnage tel que Gaston Lagaffe, Spirou, ou Tintin. Ces héros qui ont conquit ce qu’on appelle le « 9ème art », sont les figures les plus emblématiques de la BD francophone qui se développe parallèlement aux comics américains dont les finalités ne semblent pas être les mêmes. Si les héros ont été employés dans un besoin de rassurer la nation en tant de guerre ou tension politique aux Etats-Unis, la France quant à elle, n’emploie pas le monde de la BD dans une vision politique.

Au début du XXème siècle, de l’autre côté de l’océan Atlantique, le comics fait ravage, la version américaine de la BD, pousse la figure héroïque à son sommet. Ce n’est plus un simple héros, c’est LE sauveur de la nation, personnage parfait qui, en plus d’accomplir son devoir de citoyen lambda, aide le pays tous scénarios rocambolesques confondus. Bien que j’approuve la nécessité de dramatisation et donc d’amplification des événements, la tournure que prennent les comics nous permettent de saisir le mélange complexe que constitue ces histoires.

1d277b4761b79df30a4287582f61c729_xl

Si le dosage de réalisme et de fiction est primordial, la possibilité d’identification aux personnages permet leur survie, en effet, un personnage auquel aucun lecteur s’identifie est un personnage qui fera couler le comics. Dans les années 50, la BD ainsi que les feuilletons hebdomadaire permettent à la population de s’échapper de leur vie, pour endosser un costume, qu’il soit celui d’un héros Marvel ou DC Comics qui se repend aux Etats-Unis.

 

Finalement chaque pays a sa représentation de la figure héroïque, cependant il est intéressant de voir l’intérêt porté aux communautés ou minorités visibles, leur accorde-t-on un héros auquel se rattacher ou doivent-elles se contenter des « héros de la nation » ? Sans faire trop de recherche on peut évoquer le Captaine América né en 1940, censé représenté le mindset américain sur fond de 2ème Guerre mondiale puis celui de la Guerre Froide. Si cette année le grand public à découvert l’un des plus symbolique héros Marvel sur le grand écran, il est nécessaire de relever que Black Panther n’est mis au monde qu’en 1966, il faudra attendre 2018 pour qu’il intéresse le monde sans pour l’associé à la politique fondé la même année que l’apparition du héros dans le comics. Alors que la ségrégation fait rage, de nombreuses personnalités afro-américaines tendent à changer la donne en relevant l’injustice existante qui aura comme répercutions directe la mort de millier de jeunes afro-américains.

422988f

Le mouvement des Black Panther Party grandissant, il reçoit un accueil favorable chez les afro-américains qui voient notamment en T’Challa (le nom du héros) une lueur d’espoir et de possible égalité avec les blancs américains. En 2018, plus de 40 ans après sa création, il voit enfin le jour au cinéma avec une attention particulière portée aux costumes, aux décors, mais  surtout aux participants du projets  que ça soit la costumière Ruth E. Carter ou les auteurs de la bande originale qui ne sont nuls autres que Kendrick Lamar, The Weeknd et SZA.

En sortant de la salle, j’ai eu le souffle coupé, j’ai été impressionné par le travail de Ryan Kyle Coogler un travail qui nous permet de retrouver notre imagination et ses merveilles. Cette oeuvre m’a fait réaliser que la communauté afro-américaine, mais plus généralement la communauté noire a été rassemblée par ce héros qui représente ce qu’on persiste à nommer une « minorité visible ». Nous sommes tous témoins des démonstrations d’appartenance à ce mouvement par le fameux #Wakandaforever qu’on voit pulluler sur les réseaux sociaux. Black Panther ou T’Challa ne représente pas un afro-américain, mais un prince africain dont la nation a atteint un tel point d’avancement technologique qu’elle en est supérieure aux autres pays. C’est l’utopie dont rêve chaque citoyen d’un pays immergeant ou en développement, un pays encore pauvre dont l’indépendance économique est loin d’être complète. Bien qu’il s’adresse à une communauté en particulier, le message d’espoir qui émane est universel, il permet aux autres minorités visibles de tendre à un mouvement similaire.

 

Je vous laisse me donner votre avis sur la question du rôle des personnages de comics ou d’oeuvre artistiques. Pensez vous que les minorités peuvent s’identifier aux héros qui ne les représentent pas ?

Dans le prochain article je vous donnerai ma vision sur cette question ce qui me permettra d’aborder mon manque d’identification en tant que maghrébine, et plus généralement en tant qu’arabe, qui n’a pas encore trouvé de modèle positif à travers les œuvres artistiques occidentales.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s