Dans une société aussi moderne que la nôtre, toujours en quête de la rapidité, il semble inévitable que l’organisation soit un pan important de nos vies.

Quel rapport entretient-on avec la réussite ? On nous répète sans cesse que pour réussir il faut travailler, et pour travailler il faut être organisé – comme si c’était une faculté naturelle, qui ne demandait pas une certaine discipline. Mais lorsqu’on pose la question « Comment être organisé ? », il n’y a que le vent pour souffler sur le peu d’espoir qu’il nous reste et l’éteindre. Dans le noir, perdu et désemparé, on cherche une solution, une réponse à cette question, puis on se laisse distraire par d’autres problèmes qu’on n’arrive pas non plus à résoudre.

Si tu es comme moi, lorsque tu as un problème, tu tente de trouver une réponse sur internet. Je dois avouer avoir lu plusieurs articles sur la question, plusieurs méthodes pour enfin devenir la personne organisée qu’on me décrit dans les articles. Une personne confiante, qui a un emploi du temps très chargé, une vie sociale et un travail épanouissant. Je dépeins là un cliché qui semble être encore trop largement véhiculé : l’organisation n’est pas immuable d’une personne à une autre. Le premier constat que j’ai pu faire est quil y a autant de forme d’organisation qu’il n’y a d’humain. L’organisation a certaines bases, mais elle n’est pas entièrement transposable d’un individu à un autre pour la simple raison que nos personnalités ainsi que nos fonctionnement sont différents.

Comment s’organiser ?

Voici-quelques-idées-de-bullet-bullet.-Quelques-inspirations-de-journal-de-balle-Comment-st

Ceci est en dit, je reconnais que certaines méthodes fonctionnent sur une bonne partie d’entre nous. Que ça soit l’extériorisation de nos pensées que l’on couche par écrit, prendre du recul, méditer, lire, apprendre à faire un planning et s’y tenir, départir un projet en « sous-actions » avec deadline … L’organisation est une science sociale qui n’est pas assez mise en avant, alors qu’en apprenant certaines bases tel que l’aspect méthodologique, diviser une tâche importante en plusieurs actions simple, je suis persuadée qu’on notera une augmentation de l’accomplissement des tâches.

Maintenant qu’on est motivés, par où commencer ? Je conseillerais de prendre une feuille et un stylo – ou ton ordinateur – et commencé par mettre par écrit ta ou tes motivations. Que ça soit pour avoir plus de temps pour tes projets, tes hobbies, ta famille ou quelque soit ta motivation pour avoir une meilleure organisation, en les ayant en tête tu vas pouvoir contrer la procrastination. J’ai choisi 3 méthodes qui m’ont aidé et qui sont généralement simple et facile à mettre en place.

  • Diviser un objectif en plusieurs tâches et avoir une deadline

f94ee582d79a80eaa40905db8ac64e35

Lorsqu’on doit atteindre un objectif, on peut manquer de motivation, ce qui va nous ralentir, pour peu qu’on tombe dans la procrastination. Au lieu de voir cet objectif comme une pente raide qui nous fait face, il est judicieux de l’envisager comme un voyage. Chaque jour, il faudra accomplir certaines tâches, c’est une question d’endurance qu’on entreprend, il faut apprendre à comprendre quelles sont les étapes pour réaliser le projet. Il faut penser step by step ou une chose après l’autre, autrement dit, il faut découper les gros projet en plusieurs tâches.
Exemple : Je veux apprendre une nouvelle langue, je vais y consacrer 1h par jour, 15min de vocabulaire, 15min de grammaire, 15min conjugaison, 15min d’écoute.

Maintenant qu’on ne redoute plus l’objectif, il faut se fixer une date limite et pour se faire, on fait un rétroplanning, un planning qui part de la date fixée et qui te permet t’organiser pour atteindre ton but à temps.
Exemple : Je dois rendre un devoir de 20 pages dans 15 jours, je dois faire ma relecture au plus tard J-2 avant l’échéance, finir de recopier mon brouillon J-5, vérifier mes sources et ajouter les dernières citations J-7 …

  • Le Pomodoro : apprendre à se concentrer

3c8e50aa4c136eff0d71eb564c9b6ac7

La concentration est une partie importante de l’organisation, pour se faire, il faut avoir un temps de travail déterminé dans la meilleure condition possible : un espace calme. J’estime qu’il est nécessaire de préparer nos temps de travail pour être le plus productif et ne pas perdre du temps à chercher qu’elles sont les tâches du jour, alors avant de commencer la technique du Pomodoro, je te conseille de faire une liste de tâches pour être rapide et savoir ce que tu dois faire après avoir terminer la 1ère tâche.

Le Pomodoro, c’est quoi ? Une technique qui est assez simple : 25 min de travaille sans distraction, 5 min de pause. Au bout de 3 cycles, une pause de 15 à 30 min.

« Au lieu de travailler deux heures d’affilée, cette méthode vous propose de structurer votre temps de travail en intervalles plus courts, encadrés de petites pauses. De cette façon, vous pouvez déplacer des montagnes, un rocher à la fois. »

Extrait de http://www.pomodoro-technique.fr/

Exemple : Tu dois réviser une matière importante, fixe toi un objectif par exemple, 1 chapitre, met ton minuteur en route et c’est parti pour 3 cycles. A la fin, n’oublie pas de faire un point, as-tu fini ce chapitre, si oui, tu augmenteras la charge de travail la prochaine fois, dans le cas contraire, tu réduiras ton objectif pour pouvoir l’atteindre.

  • S’organiser en avance !

197a7dfd2ee4175b7d466acf39e9f1ad

Avoir un planning c’est s’assurer de gérer les aléas, plus tôt ton planning sera fait, mieux tu pourras le réajuster si besoin. Un planning n’est pas sacré, il est souvent amené à connaître des changements et il faut avoir un temps de battement pour pouvoir s’assurer de réaliser nos objectifs. De nombreux youtubeurs, notamment ceux qui sont adeptent du bullet journal, posent un créneau pour organiser la semaine à venir, le mois prochain ou même les événements importants de l’année. Ce créneau ne peut pas être dimanche soir ou le 31 à 22h, pour la simple et bonne raison qu’un agenda sa s’entretient, et qu’une vision à long terme permet une meilleure organisation. Si je ne connait pas mon planning de la semaine prochaine, comment vais-je organiser mes objectifs, mes sorties, mes moments de détentes, mes heures de travail sur mes projets …

Exemple : Je me réserve un créneau en milieu de semaine et au 3/4 du mois pour prévoir la semaine ou le mois à venir. Utiliser un code couleur selon le thème (travail, études, projet X ou Y, santé, sport, développement personnel, sorties, spiritualité … ) et organise tes plages horaires selon l’importance du thème. En fin de semaine et en fin de mois, je reprend mon planning et je le met à jour si besoin.

195755b7f5c4844f2729b325a0e40e4b (1)

De plus, il est indéniable que les changements de programmes à la dernière minute sont fréquents et ne dépendent pas toujours de notre volonté. Dans le cas où je dois rendre un devoir pour vendredi prochain, je me laisse une marge de manœuvre et je ne programme pas la rédaction jeudi au soir. Pour peu que j’ai un imprévu dans la journée, je ne pourrais pas me relire et je pourrais perdre des points sur des fautes d’inattention dues au fait que je sois sous pression.
Exemple : Tout au long de la semaine ou du mois, je modifie mon planning au fur et à mesure, je reste ouverte à la possibilité de changement qui sont synonymes d’amélioration. Je reste positive à l’idée que mon planning évolue et je prend le temps de faire mes modifications selon mon code couleur pour avoir un planning attrayant.

Bonus 1 :

La réflexion est un pilier souvent négligé lorsqu’on parle d’organisation, on a tendance à visualiser un tableau avec des dates et des tâches à accomplir, mais avant d’en arriver là, il faut prendre le temps de penser à l’agencement du futur planning ! La préparation en amont permet un gain de temps, pour la simple raison qu’en découpant les tâches et répartissant les sous-étapes dans un emploi du temps précis, on avance plus vite, on y voit plus clair et surtout on peut rapidement remarquer l’évolution du projet.

Bonus 2 :

Passons à l’action, ou plutôt à l’écriture, une arme sous-estimée. L’écriture c’est quoi ? Mettre par écrit ses pensées, ses craintes, ses peurs, ses doutes, ses plans, ses solutions potentielles, vider son sac, extérioriser la négativité, constater la positivité … Plusieurs études prouvent que l’écriture permet d’être plus productif et d’avoir une vision plus claire. De nombreux auteurs dont Hal Elrod, conférencier de développement personnel, mettent en avant les propriétés d’une écriture hebdomadaire pendant 15 à 20 minutes et qui permet de redéfinir nos priorités sur le long terme.
Exemple : se lever un peu plus tôt le matin, se poser avec un stylo et ton cahier, oublier ton téléphone dans la chambre et mets toi à écrire pendant 15 minutes, écrit sans trop te poser de question. Relis toi et te voilà prêt pour une nouvelle journée.

Si la notion de temps ne te parle pas, une autre technique est promue, celle des 3 pages/ jour. Ecrire 3 pages, ça nous prend peu de temps, ça nous permet d’évacuer stress et pensées négatives, ça nous pousser à avoir en tête nos objectifs de la journée et à s’y tenir. Et si tu as du mal à te lancer, je te conseille ce site, concis et précis pour t’y mettre.

50575bb53ab1154a67d2ad7261bec7fe

Pour conclure, l’organisation est basée sur plusieurs piliers, dont les 2 les plus importants sont la rigueur et l’anticipation. En bref, instaure toi une routine que tu aime et que tu feras évoluer selon ton mood.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s