Comme je t’en ai parlé dans mon article sur l’Aïd (clique ici), nous avons développé une célébration particulière de cette fête. Cette année, j’ai voulu faire des cadeaux qui marquent chacun, pour ça, j’ai organiser un voyage en Andalousie avec mon Pap’s, un voyage entre père et fille.

Depuis des années on parle de l’Andalousie, de son l’Histoire notamment marquée l’empire arabo-musulman Omeyyade qui a perduré jusqu’en 1031. Entre l’architecture, les jardins et la culture andalouse, je savais que cette région l’intéressait autant qu’elle me plaisait. Ainsi, j’ai commencé mes recherches pour savoir dans quelles villes nous irions et j’ai jeté mon dévolu sur 2 villes : Séville et Grenade.
En faisant mes recherches, j’apprends qu’il existe plusieurs moyens de transports entre ces villes et qu’il est conseillé de réserver sur place.
Je continue d’éplucher les sites et blogs pour trouver les meilleures choses à faire. Une fois ma liste faite, je réserve un vol Paris-Séville, sans en parler à Pap’s.
Concernant les activités, j’avais 2 types de sortie en tête : les palais et les jardins. J’ai pris le temps de checker les restaurants ainsi que les transports pour avoir une visibilité sur nos trajets quotidiens.

Day 1

Mercredi 12 juin 2019

Jour du départ, en direction de l’aéroport on discute avec Pap’s, qui ne connaît pas le programme de notre séjour. Une fois dans l’avion, on n’a qu’une hâte : arriver à Séville, mais l’avion en avait décidé autrement. Problème technique, et dans ma tête c’est la fin de notre premier voyage ! Au bout d’1h30 le problème est résolu et on peut enfin décoller. 2h après, nous attérissons en Espagne, dans un pays chaud et chaleureux.

Direction notre hôtel où l’on dépose nos valises avant de sortir prendre un petit déjeuner. On se balade dans la vieille ville, on se perd dans les ruelles et on profite de ce cadre, loin du stress parisien. En se posant, on apprécie le temps, la chaleur et tout simplement la vie. Une fois notre petit déjeuner terminé, on décide de faire un tour dans le centre ville animé. On passe devant une enseigne de donuts – Dunkin’ donuts – on se regarde et là Paps m’avoue n’en avoir jamais mangé. Il tape un croc avant d’envoyer une photo à ma petite sœur qui en raffole.

On se balade dans de beaux passages, loin de la foule de l’avenue. La chaleur nous rattrape et on se pose dans un parc où les arbres créent des zones de fraîcheur. En reprenant notre balade, je me rend compte qu’il a toujours sa main devant ses yeux, ni une, ni deux, on s’arrête pour qu’il achète un chapeau. Notre destination était à quelques mètres de là : l’esplanade et les jardins nous faisaient face.
Sous ce soleil ardent, on se réfugie sous les arcades de l’esplanade. On y découvre une architecture magnifique avec de très hautes arcades.

Les jardins nous ont permis de faire une pause, d’observer la nature et de nous déconnecter du reste.
On apprécie le calme et la chaleur est moins intense sous les grands arbres qui abritent le jardin. Sur le chemin du retour, après avoir rapidement déjeuné, on prend une glace bien méritée. On rentre enfin pour faire une sieste parce que c’est bien beau de se lever à 3h30, mais ton corps te le fait ressentir avant la fin de la journée.
Après une sieste méritée, on sort à la découverte du centre ville qui était à 10min à pied de notre hôtel, les ruelles sont animées. On se balade, on prend le temps d’écouter une ou deux chanteuses, on applaudit avant de nous poser dans un petit restaurant à côté de la cathédrale. Une fois notre dîner dégusté, on rentre à pied, en passant par un glacier qui fait les meilleurs glaces de Séville d’après nous.

Day 2

Jeudi 13 juin

Levés tôt, on se dépêche de se préparer. Chapeaux, lunettes et nous voilà dehors, à prendre notre petit déjeuner en terrasse. Profitant de ce moment, on se décide des activités de la journée dont la 1ère est la visite d’un célèbre palais : Alcazar.

On se dirige vers la magnifique bâtisse, il y a du monde, mais ça reste raisonnable. En faisant la queue, je suis excitée comme un enfant qui va visiter Disney pour la 1ère fois. Ce lieu rempli d’Histoire est aussi une pépite architecturale.
Une fois le portique passé, nous commençons par visiter l’intérieur du palais avant de nous arrêter dans les jardins. Là on découvre des paons, des plantes grimpantes, des fontaines qui sont éparpillées dans le vaste jardin.

On prend notre temps pour apprécier l’architecture, les jardins, mais aussi les personnes qui nous entourent. L’ambiance est légère et bienveillante, on fait le plein de photos – j’ai d’ailleurs découvert lors de ce voyage que mon Pap’s était vraiment photogénique et bon photographe – de rires et de sourires face au lieu qui nous accueille.

Il est 12h passé, il y a foule, nous finissons rapidement notre visite avant de nous poser pour déjeuner sur le pouce. En voulant réserver nos billets pour Grenade, je me rends compte que tous les transports sont overbookés et que les visites le sont aussi.

N.B : Lorsque vous désirez visiter de célèbres monuments, réservez à l’avance vos billets pour être sûr d’avoir vos places.

Pendant tout le déjeuner, je suis sur mon téléphone, à tenter de trouver des places pour visiter le palais Alhambra à Grenade, j’en trouve enfin, je les réserve avant qu’il n’y en ai plus. Nous nous rendons à la gare pour essayer d’avoir des places de trains, de cars, bref, un moyen de transport pour nous rendre à Grenade. Il ne reste qu’un moyen de transport : la location de voiture et pour Pap’s c’est inenvisageable. On retourne à l’hôtel, je ne m’avoue pas vaincu et j’en parle à l’accueille de l’hôtel. Et là … Miracle, la personne à l’accueille de l’hôtel prononce un mot Blablacar. Je le regarde et je saisis mon téléphone, je fais quelques recherches et je trouve un aller-retour pour Samedi, le jour de notre retour. Je check la durée du trajet, on reviendrait à 16h pour un vol à 20h. Parfait, je valide et attends patiemment la réponse des 2 conducteurs.
A ce moment là, on décide de visiter Cordoue le lendemain pour profiter un maximum de notre voyage en faisant plus d’une ville.
On retourne à la gare et cette fois-ci on réserve 2 billets pour Cordoue, le lendemain à la 1ère heure et le retour en fin de journée

Story time

Au guichet de la gare personne ne parle anglais, j’essaye tant bien que mal de demander les horaires du lendemain. Après plein de gestes et d’incompréhension, je dégaine mon téléphone et Google nous permet de nous comprendre.

Une fois les billets en main, on sort se balader vers le Guadalquivir, toujours une glace à la main. En remontant cette rivière, alors que nous sommes en fin d’après-midi, on croise un cortège dont certains sont habillés en tenues traditionnelles, avançant au rythme des chants scandés par la foule.

Là apparaît une statut de la Vierge Marie, sur une calèche tirée par 2 vaches et décoré de cristal. Nous avons pu assisté à cet événement – dont je n’ai pas le titre mais qui était 1 semaine avant le Procession de la Semaine Sainte – durant lequel les palmas (claquement des mains) rappellent le rythme du flamenco. Comme quoi, parfois, il faut se laisser surprendre par le Destin.

Au vu des longues journées que nous avons passés, j’ai préféré découpé notre voyage en 2 articles. Dans le prochain, je te parlerai de notre découverte de Cordoue et de nos péripéties à Grenade. En attendant, dis-moi en commentaire si tu as déjà visité l’Espagne ou si tu comptes y aller.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s